Association Jeunesse Constructive/Constructiv\'Youth Organization

Association Jeunesse Constructive/Constructiv\'Youth Organization

MONDIALISATION

 

Africain, où vas-tu ?

 

 

 

Article 1 : Au commencement…

Par : NGATSIMI BETAYENE Jean Bernard

 

En sociologie, la culture est définie comme ce qui est commun à un groupe d'individus. Ainsi, « Dans son sens le plus large, la culture peut aujourd'hui être considérée comme l'ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une société ou un groupe social. Elle englobe, outre les arts et les lettres, les modes de vie, les droits fondamentaux de l'être humain, les systèmes de valeurs, les traditions et les croyances. » Ce "réservoir commun" évolue dans le temps et dans les formes des échanges. Il se constitue en manières distinctes d'être, de penser, d'agir et de communiquer.

Dieu : Entité Suprême de référence, selon les spiritualités, son existence bien que certaine et encore ambiguë.

La Foi : Fruit d’une spiritualité, c’est la ferme croyance (conviction) en l’existence des choses que l’on espère ; mais que l’on ne voit pas.

La Religion : Définie comme « le fait de s'occuper d'une nature supérieure que l'on appelle divine et de lui rendre un culte ». La religion est le plus souvent envisagée comme ce qui concerne la relation entre l'humanité et Dieu, elle est connotée de l'idée d'un enseignement pour une communauté.

La religion peut être comprise comme une manière de vivre et une recherche de réponses aux questions les plus profondes de l’humanité, en ce sens elle se rapporte à la philosophie. Mais elle peut aussi être vue comme ce qu’il y a de plus contraire à la raison et jugée synonyme de superstition. Elle peut être personnelle ou communautaire, privée ou publique, liée à la politique ou vouloir s’en affranchir.

 

Et « NOUS » alors ?

 

A l’heure de ce qu’il imposé d’appeler « Mondialisation », l’Africain ne retrouve pas ses marques.

De part son engouement à s’intéresser à l’autre – héritage de nos cultures ancestrales qui voyaient en l’autre un « frère » – il est sujet à plusieurs introversions culturelles, humaines et depuis longtemps, matérielles.

Une déclaration forte est d’ailleurs marquante, à l’idée de cette aliénation continue et cultivée : « Le monde est un village planétaire ».

Mais ce que l’Africain devrait considérer, afin de s’approprier une image conséquente pour représenter une entité vivante au « Carrefour de la mondialisation et des échanges interculturels », c’est l’importance de s’y rendre avec un bagage de sujets à présenter, donc à proposer ; afin d’y être écouté et, certainement entendu.

Le constat à ce jour est affligeant !

Plus ou moins inculte, il est, aux dépends des siens et aux bénéfices de la culture qu’il épouse :

-       Un étranger pour lui-même

-       Un étranger dans sa culture et pour celle qu’il a adopté

-       Toujours étranger pour ceux qui le désirent et l’acculturent

-       Un introverti (traître) pour ceux qui croient être sien

-      

 

Des sujets développés en amont, l’Africain devrait trouver ses marques.

Aussi faille-t-il croire en l’existence d’une souveraineté suprême invisible communément appelée « Dieu », ou pas… il est question d’avoir la Foi en ce qui est de nous.

S’il est une chose qui me conforte aujourd’hui, la certitude de la pensée qui me dicte la Sagesse de l’Afrique auparavant dominée par l’Intelligence occidentale, c’est le rapprochement d’une synergie valeureuse de l’Afrique ; une sorte d’équilibre planétaire, longtemps réfutée par l’Occident.

Et croire que ce que nous appelons « Culte » auraient pu être des religions au regard du commencement de ce qui fait ordre aujourd’hui. Ils ont tôt fait de croire nous y dissuader au regard des contradictions qui s’y mêlent.

 

QUELQUES EXEMPLES

 

Les Langues…

Ils ont reconnu notre connaissance en l’existence d’un « Dieu », fut-ce les appellations diverses ; ils se trouvèrent contraints d’influencer les croyances. Pour cela, il fallu intravertir les langues. Aujourd’hui, s’il est vrai que la parabole était le style de la sagesse d’après l’Occident (par Jésus), c’est bien de la sorte que s’exprimait l’Africain jadis (d’où la longueur de la résolution d’une intervention).

 

Les Croyances…

L’image du « colon » armé en culotte, se confondant à celle de l’Occidental en soutane venait à imposer les religions pour la plupart catholique et protestante. Puis, il fallu dire la prière en leur langue (donc, pour eux) jusqu’à ce jour bizarrement traduite en des langues qu’ils avaient pris le soin de modifier à la base.

Même si au début de « Leur Histoire », la femme ne constituait que la côte de l’homme, et lui devait être soumise ; il s’est fallu de son altruisme, pour qu’à ce jour, les mêmes se retrouvent en séminaires, colloques et autres assemblées pour en débattre de leur égalité aujourd’hui.

Déjà qu’hier, par volonté manifeste de ne pas voir l’Afrique grandie de la richesse qui constitue la Chine aujourd’hui (les Hommes), il leur fallu créer le mot « inceste » pour limiter l’évolution démographique. A cette aberration, le monde serait un village incestueux depuis sa création, tout ceci pour rendre les unions encore plus difficiles que durables.

Envahis par une poussée énergétique naturelle de la force divine, ils se trouvèrent contraints d’en créer un autre encore « gigolo » pour dévaluer, comme le F CFA, l’action de ses Africains valeureux auparavant esclaves, pour s’affranchir et s’approprier des positions sur la terre de Dieu.

Une autre sagesse nous apprend qu’il ne faut retenir des créations occidentales que des formules que l’on retrouve dans ses racines ; mais pour ça déjà, il serait important pour l’Africain de les retrouver, sa culture.

 

Il est essentiellement question, pour l’Africain ici, de ne pas haïr l’Occident, mais de se redécouvrir lui-même. Ne sont convoqués au Rendez-vous de la mondialisation que les Africains qui auraient dans leur besace une culture ; à moins d’y être des figurants ou potentiels instruments des cultures qu’ils rencontreront.

Et toi, qui es-tu ?

 

 

 

… A suivre

 



16/10/2010

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres