Association Jeunesse Constructive/Constructiv\'Youth Organization

Association Jeunesse Constructive/Constructiv\'Youth Organization

La Vérité sur l'Amour

La nature des relations que nous entretenons avec des tiers semblent ternies par notre « Affectation Sensationnellement Psychologique » que nous leur attribuons.

Je vais vous apporter un éclairage, en guise de Sagesse, afin que nous ne nous fourvoyions plus.

 

La Sagesse que je souhaiterais que vous partagiez avec moi est celle de notre attitude face aux réalités relationnelles qui entretiendraient notre existence terrestre ;

Fut-ce-t-il que l’on soit « croyant » quelque « Foi » dévolue à n’importe quelle idéologie.

 

Nous avons tendance à laisser notre subconscient pervertir notre être, que d’autres compareraient à l’existence par l’âme. Gardons nous d’être, de rester et ou, de le devenir après cette lecture.

 

Les relations, quelles qu’elles soient (Familiale, Amicale, Sociale et/ou Professionnelles) sont définies par des critères que j’ai su ranger en cinq définitions sensationnelles et respectant cet ordre qui sont :

 

1.      L’Attirance

 

Définit selon votre perception, suivant la langue de votre choix, est une information communiquée au cerveau par le biais du regard, donc la Vue (Organe vital, les yeux).

Cet attrait constitue l’élément instigateur de toute relation, suivant l’analyse que notre cerveau nous impose. Plaisant ou pas, nous lui obéirions suivant l’attrait de notre ego.

 

2.      Le Plaisir

 

Quelque soit le type de relation, une sensation se dégage après tout contact issu du premier ordre.

En effet, distant ou rapproché, l’attirance nous conduit à une attitude de partage avec l’objectif de notre vue. De cette attitude, plaisante ou non, découlerait la suite de chaque relation.

 

3.      L’Estime

 

Troisième étape de toute relation, elle est la résultante produite par l’effet du deuxième état que nous percevons après celui provoqué par la vue. Considérée comme l’attitude « Test » de toute relation, quelle qu’elle soit, sa durée est impromptue.

En effet, c’est à cette période que toute relation est soumise à toute épreuve.

 

4.      Le Respect

 

Résultat de la période « Test » de toute relation, c’est l’étape de confirmation relationnelle (que l’on soit animée ou sujet à une sensation « Charnelle » ou « Platonique » ; c’est pour certain, la période d’un mariage, d’une confirmation partenaire, d’une collaboration sans contrôle, etc.

 

5.      L’Abandon

 

Apanage d’une certaine génération (plus avancée) dans la généralité des cas.

C’est l’étape relationnelle ou chaque être, à défaut de se laisser emporter par la pensée qui nous imposerait de nous délaissé à une Divinité que l’on ne voit pas (l’Homme étant à la recherche permanente d’une identification d’un Dieu Vivant, Omnipotent et Omniscient), de délaisser notre existence aux êtres qui auraient bénéficier de notre état d’esprit lors de la quatrième étape.

 

Voilà, cher lecteur les critères qui animent toute relation, quelle qu’elle soit !

Certes, tu sembles insatisfait quant à ta curiosité sur l’Amour ? Voici, à la suite de ces lignes, la vérité que ton être recherche à propos de l’Amour.

 

Ne laisses plus ton esprit et/ou âme errer à tout vent.

L’Amour est un sentiment « Divin » vertical à sens unique !

C’est la Relation que Le Créateur entretient avec toutes ses créatures.

Le retour de cette sensation est communément appelé « Adoration ».

Ainsi donc, de quelques obédiences que l’on soit : Seul Le Créateur Aime.

 

Les relations entres humains et/ou animaux s’appuient essentiellement sur les cinq critères, par ordre, définit en début d’article.

S’il existerait des relations « futilement » comparables à cet état de l’âme et de l’esprit, je les rangerais dans les cas suivant :

 

A.     La relation d’une mère à sa progéniture

A quelques exceptions près, ce type est considéré comme l’un de deux cas « amoureux » ; bien qu’à sens unique toujours. Seules certaines mères auraient les aptitudes pouvant l’amener à accepter le châtiment ultime pour sa progéniture, dans la douleur comme dans la plénitude. L’inverse est rarissime.

 

B.     La relation avec un (e) tiers (ce)

Dans ce type de relation sensationnelle, toutes les étapes préalablement citées pourraient ne même pas compter. Alors l’Abandon est l’ultime étape que l’un des êtres vivant cette relation ressentirait. Pour la plupart des cas étudiés, la mort étant l’impulsion qui modulerait la nature de ce type de relation, le suicide ou le crime serait l’acte animerait chacun des concernés par ce type de relation sensationnelle.

 

Tu l’as donc certainement compris, les relations entre êtres vivants sont considérées « Horizontales ».

 

A la suite de cette Sagesse de vérité, serais-tu capable de prétendre aimer tel Le Créateur de toute chose qui, pour les chrétiens a tant aimé le monde (sans pouvoir se montrer) qu’il a donné son fils en Sacrifice ?

 

Par Jean Bernard NGATSIMI BETAYENE



27/04/2014

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres